Lundi 9 juillet 2018

Bon matin ! Avez-vous entendu la fée des dents passer cette nuit ? Elle est venue en toute discrétion déposer une pièce de 2$ près de la dent de Mini K ! Le veinard !

C’est une belle journée qui s’annonce, un lundi au soleil ! Et chaud ! Un temps à filer à la piscine ! Nous nous préparons donc en conséquence et nous dirigeons vers le complexe Magic Mountain et sa Splash Zone, situé au Nord de Moncton. Nous ne sommes manifestement pas les seuls à avoir eu cette idée, à voir le parking déjà bien garni quand nous arrivons !

Une fois à la caisse, nous ouvrons grand le portefeuille (21€ par personne), d’autant que Mini K a la taille pour faire toutes les activités et est dès lors considéré comme un adulte (astuce, le tarif est moins cher pour l’après-midi uniquement). Mais il y a largement de quoi faire entre les toboggans, la piscine à vagues, le jacuzzi, la rivière à bouées, …

Nous nous changeons dans les cabines prévues à cet effet et posons toutes nos affaires sur l’un des nombreux transats mis à disposition (il faudra qu’on vous parle de l’incroyable sentiment de sécurité que nous ressentons depuis le début de notre voyage).

Il apparaît clairement qu’on ne badine pas avec la sécurité. Les règles sont les règles et nous sommes vites rappelés à l’ordre quand nous enfilons les brassards à Mini K (ici, pas de brassards, un gilet de sauvetage est prêté à tous les enfants qui ne savent pas nager), quand Mini K s’aventure dans une zone réservée aux plus petits ou quand il descend un toboggan équipé de ses chaussures d’eau !

Maiss nous voilà partis pour plus de 3 heures de plaisir et de rigolade sous le soleil ! Et un Mini K aux anges !

Il est passé 14 heures quand nous quittons le complexe, bien rafraîchis ! Nous prenons la direction de Shédiac à une demi-heure de route en vue d’y manger. Shédiac est la « capitale mondiale du homard » et nous ne manquons pas, après notre dîner-goûter-souper, d’aller immortaliser le homard géant situé à l’entrée de la ville et de nous balader dans le coin.

Nous reprenons la route vers 16 heures 25 pour vivre une aventure qui s’annonce d’ores et déjà unique en son genre ! Nous avons en effet rendez-vous à Acadieville avec les ours noirs…

« Little Big Bear Safari », c’est l’histoire hors du commun de Richard et Viviane. Autrefois guide nature, Richard a découvert un jour – il y a de cela 25 ans – une oursonne de 3 mois dont la maman avait été tuée par des chasseurs. Il s’en est occupé et est depuis lors considéré comme un membre à part entière de cette « famille » d’ours qui s’est entre-temps bien agrandie. Il a décidé d’en faire profiter le plus grand nombre en construisant une magnifique passerelle d’observation au milieu de la forêt.

Nous avons donc rendez-vous à 17 heures 30 à Acadieville pour un départ prévu à 18 heures. Richard (« papa ours ») rayonne et nous détaille avec passion l’aventure que nous allons vivre et les règles de sécurité à respecter. Nous embarquons ensuite pour quelques minutes de trajet vers l’inconnu. A peine approchons-nous de la passerelle, que nous apercevons déjà quelques ours présents à proximité. Nous retenons notre souffle, descendons du petit bus et gravissons les marches dans le plus grand silence !

Richard a pour habitude de déposer un peu de viande et de cacahuètes sous/dans/sur des troncs/arbres, pour attirer un peu les ours qui sont totalement libres d’aller et venir à leur guise dans la mesure où la forêt n’est absolument pas clôturée et s’étend sur des kilomètres. Il leur parle et c’est comme un rituel qui s’installe.

Perchés sur notre passerelle, nous ne manquons pas une miette de la scène et guettons la lisière du bois d’où certains ours commencent à arriver. Deux mamans avec leurs deux petits, quelques jeunes males, … Nous aurons la chance d’apercevoir au total 12 adultes et 4 bébés qui profitent du terrain de jeu qui leur est donné et grimpent en toute innocence jusqu’à la cime des arbres. Fascinant !

S’il est vrai que les ours sont en partie attirés par la nourriture apportée par Richard, celle-ci ne constitue qu’une très maigre ration dans leur alimentation quotidienne. Nous restons près de deux heures au cœur de la forêt et profitons de l’occasion qui nous est donnée de poser toutes nos questions auxquelles Papa Ours répond patiemment et passionnément. Quel bel échange !

Mini K était un peu inquiet à l’idée de devoir rester silencieux (ou du moins chuchoter) pendant deux heures. Le « safari » n’est d’ailleurs accessible qu’aux enfants à partir de 5 ans vu le silence requis. Il a géré comme un chef et s’est montré très attentif et observateur ! Bien qu’un peu stressé au début en voyant les ours déjà dans la place !

Après près de deux heures, les derniers ours regagnent la forêt et nous rejoignons la maison de Richard la tête pleine d’incroyables souvenirs. Une expérience à vivre si vous passez un jour dans le coin !

Nous reprenons la route de Moncton par le chemin recommandé par Richard, une longue ligne droite d’un peu plus de 70 km qui nous paraît interminable, d’autant que la jauge d’essence est au plus bas et que les pompes semblent inexistantes dans le coin ! Nous en trouvons heureusement une à l’entrée de Moncton alors que le compteur de la K-Mobile annonce encore un petit 20 km d’autonomie ! Chance, nous n’aurons pas eu à pousser la voiture au milieu de nulle part ! Il est un peu plus de 22h30 quand nous arrivons à la maison !

Aussitôt rentrés, aussitôt au lit ! A demain !

Pour d’autres photos, c’est ici que cela se passe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.