Mercredi 11 juillet 2018

Tout a une fin, même notre belle étape à Moncton ! Nous nous réveillons de bonne heure et rassemblons nos affaires avant de petit déjeuner, de charger la voiture et de remettre la maison en ordre. Nous avons la chance de croiser la propriétaire et d’échanger quelques mots avec elle avant de clore ce chapitre de notre voyage en vue de nouvelles aventures !

Cap vers le Sud et le Parc national de Fundy dans la Baie du même nom. Nous nous acquittons du droit d’entrée dans le parc et passons par le centre d’information pour glaner quelques idées de promenades. Nous sommes une nouvelle fois bien conseillés, en français, alors que celui-ci tend à se faire de plus en plus rare au fur et à mesure que nous progressons vers le Sud de la Province.

Petite pause pour apprécier un bien joli point de vue et poser notre délicat fessier sur ces confortables chaises rouges dont Miss K rêve et que nous croisons régulièrement.

C’est l’heure de midi et nous faisons le choix de descendre manger à Alma avant d’entamer toute marche. Petite ville portuaire à l’américaine (= une rue principale sans réel charme), Alma est – tout comme Shédiac – une ville réputée pour son homard. Nous trouvons une petite terrasse pleine de charme sur le port. La musique est bonne et le repas (des pâtes au homard) passe bien à l’ombre de notre parasol. Nous le ponctuons par une petite promenade digestive sur le ponton où sont amarrés plusieurs bateaux de pêche.

Nous reprenons ensuite la voiture et revenons sur nos pas. Nous entamons l’après-midi en douceur par une boucle de 1,5 km sur le sentier des chutes Dickson. Une promenade facile au gré de sentiers, passerelles et escaliers, particulièrement rafraichissante en cette chaude journée. Nous longeons en effet le ruisseau Dickson et atteignons rapidement la chute du même nom. Ça tombe bien, il nous faut justement en photographier une pour remplir le défi lancé par Parka, la mascotte de Parc Canada !

En guise de plat principal, nous optons pour le Sentier du Cap Matthews, boucle de 4,5km de difficulté modérée. Le sentier, tantôt forestier tantôt sillonnant les herbes folles ou longeant les falaises, est très agréable et particulièrement équilibré sur le plan des difficultés. Descentes et montées se succèdent et nous savourons chaque point de vue qui nous est offert et chaque pause « chaises rouges ».

Nous retrouvons la voiture vers 17 heures et prenons déjà la direction de Saint-John (une après-midi dans ce parc, c’est clairement trop court !). Il nous faut rouler une heure et demie avant d’atteindre notre B&B, le Mahogany Manor. Cette maison victorienne est située dans une rue calme du centre-ville. Notre chambre n’est pas bien grande et un peu vieillotte à notre goût. Mini K perd au change : après plusieurs nuits passées dans un grand lit double, le voilà qui hérite d’un lit de camp à ressorts probablement aussi vieux que la maison !

Nous ne nous attardons pas dans la chambre et partons à la recherche d’un chouette coin pour pique-niquer. Nous jetons notre dévolu sur les Reversible falls. L’endroit est chaque jour le théâtre d’un nouveau phénomène naturel lié aux marées, mais nous ne sommes manifestement pas à la bonne heure pour l’observer.

Nous nous contentons donc de la vue sur la rivière et sur l’immonde usine à papier implantée au milieu. Et squattons la table de pique-nique toute proche pour notre repas du soir.

On vous laisse, on file se coucher dans notre petit manoir anglais.

A demain !

Pour d’autres photos, c’est ici que cela se passe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.