Jeudi 12 juillet 2018

Réveil bien au chaud dans notre petite chambre. Nous nous apprêtons dans notre mini salle de bain et descendons déjeuner.

Nous sommes les derniers à nous attabler, entre un couple de Texans, deux couples d’Anglais et un couple d’Allemands, et nous rajeunissons significativement la moyenne d’âge. Les échanges se font uniquement en anglais et Mini K perd un peu (totalement) le fil. Il le perd d’autant plus qu’il n’est clairement pas attiré par les petits déjeuners d’ici, qui sont bien différents de sa traditionnelle tartine au choco.

Nous consacrons la matinée à une promenade dans les rues de Saint John le long de trois circuits consacrés aux demeures anciennes. La ville se caractérise essentiellement par son architecture bien plus homogène que dans les autres villes traversées jusqu’à présent, par son profil plus vallonné et ses maisons victoriennes en bois plus ou moins bien restaurées selon le quartier. Un petit mix entre San Francisco et New-York, toutes proportions gardées ! Nous cherchons les trottoirs à l’ombre tant le soleil fait grimper la température de bon matin !

Nous faisons halte en chemin sous les halles du marché couvert et achetons des myrtilles en guise de collation. Elles sont encore meilleures dégustées au soleil !

La matinée se termine en douceur du côté de Market Square où nous passons un moment sur le joli quai en bois à lire les panneaux d’information consacrés au grand incendie de 1877 qui a ravagé une bonne partie de la ville. Nous nous attablons ensuite à la terrasse du Grannan’s pour un délicieux repas à l’ombre de notre parasol.

Le repas terminé, nous passons par l’office du tourisme pour en savoir plus sur la région et rejoignons la maison afin de récupérer la voiture en vue d’une petite mise au vert au Irving Nature Park, proche du centre-ville. Irving ou le géant pétrolier qui tente de se dédouaner quelque peu en aménageant des espaces verts… Cela dit, il faut bien reconnaître que l’endroit est agréable et très bien entretenu. Nous commençons par la Forêt des enfants et son labyrinthe où Mister K tente de semer le reste des troupes, et enchaînons avec la plaine de jeu où tous les moustiques de la région se sont donné rendez-vous ! Ca faisait longtemps !

Après une étude minutieuse du plan, Mister K nous suggère un mix entre le Sentier du phoque et le Sentier du Héron. Nous voici donc partis pour une bouclette de +/- 4 km sur des sentiers boisés qui longent la baie de Fundy.

Les Canadiens cultivent l’art du BBQ au point d’en mettre gratuitement à disposition dans les parcs (nous en avons déjà fait le constat à plusieurs reprises). Nous arrivons d’ailleurs au poste d’observation des phoques alors qu’un festin se prépare.

Les phoques ne sont pas vraiment au rendez-vous par contre. Nous distinguons tout au plus deux petites têtes dans l’eau, mais apprécions la présence de quelques hérons, de nombreux écureuils et même un pygargue à tête blanche ! Le sentier traverse la forêt, mais nous amène également sur des plages de sable ou de galet. Belle découverte dans un environnement à nouveau particulièrement bien préservé et respecté.

La promenade terminée, nous reprenons la voiture et passons faire quelques courses avant de nous diriger vers la plaine de jeu du Parc Rockwood pour pique-niquer. Mini K est aux anges et nous sommes idéalement placés sur un petit promontoire à proximité des jeux pour le regarder s’amuser et se dépenser sans compter.

Le moment est venu de rentrer dans notre petit manoir, de mettre Mini K au lit et de nous installer confortablement dans le salon mis à notre disposition pour la lecture du soir.

Bonsoir !

Pour d’autres photos, c’est ici que cela se passe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.