Samedi 14 mai 2016

Les nuits en bord de mer ont leurs avantages et leurs inconvénients. Nous voici ainsi réveillés vers 5 heures 40 par des mouettes qui réquisitionnent notre K-mobile comme base d’atterrissage/de décollage.

Nous nous rendormons un moment avant de nous activer. Miss K et Mini K partent à la recherche d’une boîte aux lettres et d’une boulangerie tandis que Mister K termine de se préparer.

Cap sur Edimbourg !

Nous laissons la voiture au Park&Ride Ferrytoll (parking gratuit) et prenons le bus pour rejoindre le centre-ville (compter une petite demi-heure de trajet).

Le beau temps est une fois de plus avec nous et la ville déploie d’emblée ses charmes sous le soleil. Mini K semble un rien moins conquis, mais c’est qu’il n’est pas forcément évident – après 1 semaine à gambader librement dans les grands espaces – de respecter à nouveau les « codes » de la ville…

Nous nous plongeons dans le Guide vert à la recherche d’éventuelles idées de promenades et Mister K nous concocte un mix sur la base des circuits proposés. Nous déambulons ainsi une bonne partie de la journée, passant d’endroits très touristiques et fréquentés à d’autres plus intimistes, comme le vieux cimetière ou le quartier universitaire.

IMG_4690Blog

IMG_4694Blog

IMG_4695Blog

IMG_4696Blog

IMG_4698Blog

IMG_4700Blog

IMG_4712Blog

IMG_4713Blog

IMG_4715Blog

Nous nous posons un moment près d’une église, intrigués par la présence d’hommes en habits traditionnels qui attendent en fait l’arrivée d’une mariée, nous arrêtons un rien plus loin pour écouter un joueur de cornemuse, prenons le soleil sur les marches du National museum of Scotland pour observer le balai des camions de chantier et des ouvriers qui s’affairent à rénover la chaussée, avant d’entreprendre enfin la montée vers le château.

Mais avant d’admirer ce dernier, nous décidons de tester la Scotch Whisky Experience, sorte de musée retraçant les différentes étapes de la fabrication du whisky et permettant, selon la formule choisie, d’en déguster l’un ou l’autre. Pratique, d’autant que nous n’avons finalement pas pris le temps de visiter de distillerie durant le reste du séjour.

Nous y apprenons ainsi qu’il existe grosso modo 5 sortes de whiskies, 1 pour chaque région d’Écosse (Lowlands, Highlands, Speyside et Islay) et le blend, qui n’est autre qu’un assemblage de whiskies de différentes provenances. Nous avons ainsi l’occasion de tester chacun 1 type de whisky. Enfin, Mister K hérite du verre de Miss K qui trouve décidément cette boisson peu à son goût ! ;o)

Mister K, qui a opté pour la formule dégustation (qui permet de goûter 4 whiskies complémentaires – 1 de chaque région) joue les prolongations, tandis que Miss K sort prendre l’air avec Mini K qui commence à trouver le temps franchement long.

IMG_4717Blog

Les deux équipes se retrouvent ensuite, le temps de filer acheter une jolie couverture repérée par Miss K et de monter – enfin – admirer le château !

Il est trop tard pour la visite, nous nous contentons donc de l’esplanade et de la très belle vue qu’elle nous offre, bien conscients du fait qu’il ne s’agit que d’une infime portion du château en lui-même.

IMG_4721Blog

On dirait bien qu’il se trame quelque chose… Des joueurs de cornemuse se rassemblent et rentrent dans le château, tandis que des barrières sont installées sur l’esplanade. Mister K glane quelques informations et apprend qu’un concert gratuit aura lieu à 19 heures. Il est bientôt l’heure et nous décidons d’attendre. D’autant que nous sommes idéalement placés, contre les barrières, face à l’entrée principale du château.

Mais alors que la musique des cornemuses commence à s’élever derrière les portes du château encore fermées, un vieil homme s’effondre au premier rang un peu plus loin… Il est rapidement pris en charge par des spectateurs qui tentent de le réanimer, avant que les secours n’arrivent enfin, après une plombe, et ne l’emportent en ambulance…

L’air des cornemuses s’élève à nouveau derrière les remparts du château et les portes s’ouvrent enfin pour laisser défiler The Edinburgh Postal Pipe Band. La musique est enivrante et le spectacle des musiciens qui défilent nous permet d’apprécier les différents instruments représentés (cornemuses, grosses caisses et tambours).

IMG_4731Blog

IMG_4733Blog

Nous resterions bien là des heures, mais Mini K – qui a déjà dû patienter le temps du contretemps médical – ne tient plus en place. Il faut dire qu’il est déjà près de 20 heures et qu’il nous faut encore rejoindre l’arrêt du bus qui doit nous ramener au camping-car.

C’est un défi de taille qui nous attend… Si nous avons bien retenu l’endroit où le bus nous avait déposé le matin, nous n’avons pas pensé à demander où nous devions le reprendre…

Nous marchons donc un (long) moment avant de trouver enfin le bon arrêt de la bonne compagnie et voyons enfin notre bus arriver.

De retour dans notre maison roulante, Miss K fait manger Mini K à l’arrière pendant que Mister K reprend déjà la route. C’est qu’il nous faut encore trouver notre endroit pour dormir. Le camping d’Edimbourg affichant complet, ce sera une fois de plus camping sauvage !

Le premier endroit repéré par Mister K ne nous inspire pas des masses, trop de jeunes peu inspirants qui trainent dans leurs voitures. La deuxième tentative est la bonne, nous nous posons à Portobello, sur un parking longeant la plage. D’autres camping-cars sont déjà installés. C’est soirée disco au bar voisin, mais nous sombrons malgré tout rapidement, la fatigue aidant, pour notre dernière nuit en terre écossaise.

Notre trajet du jour :

J11

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.