Jeudi 5 mai 2016.

Alors, bien dormi dans votre petit lit douillet ? Mieux que nous, j’espère ! Inutile de vous dire que nous avons connu plus confortable et moins bruyant qu’une couchette de bateau… ;o)

Je sens que les deux du fond ne tiennent plus à l’idée de savoir si Mini K s’en est tiré les fesses au sec ! Comme vous êtes…! ;o)

Les troupes ont le moral au beau fixe ce matin, et Mister K a du mal à dissimuler son enthousiasme à l’idée de goûter au buffet petit déjeuner ! Un buffet, les gars ! Du petit pain au chocolat au croissant, en passant par les oeufs brouillés, la saucisse et le bacon, avec une petite salade de fruits. Fête !

Mini K, aux goûts plus classiques, n’a pour sa part qu’une envie, aller retourner l’aire de jeux une dernière fois avant d’aller vider la cabine et de rejoindre notre camping-car dans les tréfonds du bateau. Nous arrivons un rien trop tôt et patientons quelques minutes devant la porte close avant de retrouver notre fidèle K-mobile.

Le temps de sortir du bateau et de franchir la douane (encore un policier ‘who wants to see the baby’!) et nous nous lançons à l’assaut des autoroutes anglaises ! Pourvu que Mister K n’ait pas perdu ses bons réflexes de conduite à gauche!

Après deux grosses heures de route, nous marquons l’arrêt sur une aire d’autoroute pour se dégourdir les jambes et prendre une petite collation. Nous repartons ensuite de plus belle et entrons enfin dans le vif du sujet : la campagne anglaise, ses routes vallonnées et ses moutons par milliers ! Sans compter les agneaux, patauds et sautillants ! On aurait presque envie d’en reprendre un avec nous !

À mesure que nous progressons, le soleil se voile et le ciel se fait plus menaçant. Le thermomètre amorce une lente descente et les vertes prairies laissent la place à des terrains plus montagneux aux couleurs sombres.

Nous atteignons la frontière entre l’Ecosse et l’Angleterre et décidons d’en faire notre lieu de pique-nique, histoire de permettre à Mini K – qui émerge à peine d’une petite sieste improvisée – d’apprécier ses premiers moutons.

IMG_3588Blog

Nous reprenons la route, repus, vers notre premier objectif de la journée : Jedburgh et son Abbaye. Nous nous acquittons des 5,5£ d’entrée par adulte (gratuit pour Mini K) et partons à la découverte du site. Est-ce le ciel plutôt maussade, la situation de cette abbaye enclavée dans la ville ou le souvenir de notre incroyable visite à Tintern Abbey au Pays-de-Galle l’année dernière ? Nous n’avons pas de réelle explication, mais ne sortons quoi qu’il en est pas conquis par notre visite, malgré le côté majestueux du lieu. D’autant que le site est pratiquement entièrement visible sans payer en en faisant le tour (à bon entendeur…).

IMG_3596Blog

IMG_3603Blog

IMG_3624Blog

IMG_3642Blog
La vue depuis l’extérieur du site…

 

IMG_3635Blog
En se promenant dans Jedburgh….

Le temps de faire quelques petites courses et de tester les aires de jeux écossaises et nous voilà repartis, direction Stirling et son château ! Enfin, pour le coup, on ne pourra pas vous en dire grand chose… Vu l’heure avancée et faute d’avoir trouvé une place assez grande pour parquer notre bolide, nous renonçons et filons directement vers notre lieu de bivouac, au bord du Loch Venachar (dans le parc national des Trossachs et Loch Lomond).

Mister K nous a une nouvelle fois déniché un endroit idéal et paisible, en contrebas d’une route peu fréquentée. De quoi satisfaire sa soif de photos, permettre à Mini K de chasser du bâton et de trifouiller dans les cailloux et laisser Miss K s’activer en cuisine (après avoir réglé une sombre histoire de bouteille de gaz récalcitrante).

IMG_3656Blog

IMG_3661Blog

IMG_3667Blog

Nous restons encore un moment à profiter de la vue et du soleil couchant sur le Loch avant de filer sous la couette pour reprendre des forces !
Mais oui, elle s’annonce bonne cette première nuit dans notre camping car ! On y croit ! ;o)

Notre trajet du jour :

J2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.