Mardi 25 juillet 2017

On ne sait pas vous, mais on commence sérieusement à décompter les dodos ici. Plus que 2 réveils face aux montagnes de Soldeu, les nuits à la fraîche, les savoureux buffets… 🙃

Mais ne sombrons pas déjà dans la nostalgie, il nous reste encore deux belles et longues journées pour profiter de ce merveilleux pays, petit par sa taille mais tellement grand par tout ce qu’il offre à voir !

Au menu du jour, petite pointe au sud du pays à la découverte de Sant Julià de Lòria. Nous marquons un court arrêt à Canillo, histoire de voir si certains magasins repérés préalablement ne recèlent pas quelques trésors. Mais nous n’y trouvons pas notre bonheur.

Il nous faut en tout une bonne demi-heure pour atteindre Sant Julià de Lòria. Voilà un point non négligeable de cette destination, tout ou presque est accessible en moins d’une heure de route.

Nous trouvons facilement à nous garer au centre ville et prenons la direction de l’office du tourisme préalablement repéré. Nous recevons une fois encore un accueil très sympathique et, à en croire les explications de notre interlocutrice, nous pourrions facilement passer deux à trois jours dans la paroisse de Sant Julià de Lòria (Andorre est divisée en paroisses et non en communes).

Commençons déjà par une visite de la ville qui se pare de ses plus belles couleurs à l’approche de la Festa Major. La ville est belle sous le soleil. Nous en parcourons les principales artères, mélange d’ancien et de moderne. Avec toujours une fontaine digne de ce nom pour une petite bataille d’eau !

Face à l’université d’Andorre, un petit resto à la cour ombragée n’attend plus que nous pour manger un bout. Nous patientons quelques minutes autour d’un verre, le temps que la cuisine ouvre (à 13 heures) et en bons aventuriers que nous sommes, nous décidons de miser sur une sélection de tapas. La carte, rédigée en catalan, nous est pratiquement incompréhensible et nous tentons d’obtenir quelques explications auprès du serveur. Patates rissolées, gambas à l’ail, croquettes de poulet, salade à la vinaigrette. Enfin, nous recevons en guise de salade une ma-gni-fique assiette d’anchois à la vinaigrette… La barrière de la langue semble avoir ses limites ! ;o)

Une fois le repas terminé, nous regagnons la voiture avec en tête l’idée de se promener sur les hauteurs de la ville. Nous prenons donc de la hauteur et trouvons plus ou moins facilement le départ du . Vu le très faible dénivelé renseigné sur la fiche, nous ne prenons pas la peine d’enfiler nos chaussures de marche… Grossière erreur… Dès les premiers mètres, ce sont les montagnes russes sur un sol en ardoises tranchantes particulièrement inégal.

Le rédacteur de la fiche devait avoir bu quand il s’est fendu d’un « dénivelé à peine remarquable ». Nous décidons donc de rebrousser chemin et de parcourir en voiture la route des cols renseignée par la dame de l’office du tourisme.

Une route sinueuse à souhait, qui traverse quelques rares villages et dont certaines portions sont à ce point étroites qu’elles sont à sens unique.

Nous marquons l’arrêt au sommet du col et au sanctuaire de Canolich avant de replonger de plus belle vers Sant Julià.

Miss K a repéré dans le Petit futé un centre commercial tout proche (le long de la frontière espagnole). Nous faisons le détour pour un peu de tourisme de supermarché. On vous a déjà dit que tout ou presque s’achetait en Andorre, mais le prix de l’alcool est véritablement surréaliste ! Mister K s’offre ainsi une bonne bouteille de rhum, une de whisky et quelques autres brols pour le prix que lui aurait coûté la bonne bouteille de rhum en Belgique.

Sur la route du retour, nous passons saluer une dernière fois Andorre la Vieille et ses quelques boutiques. L’ambiance y est toujours aussi paisible.

Mais il est largement temps de rentrer profiter du souper et d’une pause bienfaisante à la salle de jeux pour se défouler avant un bon dodo !

Plus de photos ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.