Auckland, 3 décembre 2010

La nuit fût bonne, merci ! ;o)

Mais c’est qu’il est déjà temps de plier bagages et de quitter Auckland pour enfin partir à la découverte des paysages diversifiés de la Nouvelle-Zélande !
Pour ce faire, il nous faut prendre possession de notre Kiwi-car ! Même pas peur ! Enfin si, un peu quand même…

Allons prendre des forces avant de nous confronter à la conduite à gauche !

Le petit déjeuner avalé, nous tirons nos valises jusque chez Apex Car Rental. Notre interlocuteur nous rassure très vite : la conduite en Nouvelle-Zélande, c’est comme en Europe, sauf que c’est à gauche ! Ahah, on n’est pas dans la merde ! ;o)

Elle est là, elle est belle, elle est propre, notre Ford Focus ! C’est parti mon Kiwiiiiiiii !

IMG_0655
Premier objectif, sortir d’Auckland ! Et c’est pas gagné ! Les démarrages en côte, si tu ne maitrises pas, t’es mal barré ! Et notre moteur s’en souvient (pour les mauvaises langues, Miss K n’est pas derrière le volant ! ;o)) ! Notre GPS a manifestement passé trop de temps dans sa boîte et est complètement désorienté, ce qui n’aide pas. Mais Mister K nous sort de cette situation et nous prenons la direction du Northland.

Premier arrêt au Kauri Museum, les Kauri étant d’immenses arbres plusieurs fois centenaires. Le musée retrace l’histoire de la vie des pionniers et de leur travail quotidien autour des Kauri. Pas la peine cependant de chercher les Kauri en question autour du musée… (c’est un peu comme si on installait un musée sur la mer du Nord en plein coeur de Bruxelles, ça nous laisse sur notre faim !).

IMG_0671

IMG_0658

Nous poursuivons donc notre route en direction des forêts de Kauri et plus particulièrement du Trounson Kauri Park.

IMG_0682

Après la désinfection de nos chaussures (quand on vous disait que les Kiwis ne plaisantent pas avec les risques biologiques…), nous pénétrons dans le parc à la découverte des Kauri. Le parcours, extrêmement bien balisé, nous permet pendant une petite heure de découvrir ces arbres démesurément grands et toute la flore et la faune qui se développent dans ces forêts. Les fougères se font arborescentes, des lianes tombent du ciel, il n’est pas rare de croiser des palmiers et nombreuses sont les plantes à venir se développer sur le Kauri même. Le mélange est assez étonnant.

 IMG_0685

IMG_0683

IMG_0718

Nous poursuivons notre route par les chemins sinueux de la Waipoua Forest. Nous disions donc que la voiture était propre… Après quelques kilomètres de sentiers en graviers, elle ne l’est plus ! Mais qu’importe, les paysages valent largement le détour !

IMG_0723

IMG_0728

IMG_0727

IMG_0751
Prochain objectif, observer le plus grand Kauri au monde, Tane Mahuta (dieu de la forêt) qui culmine à 51 mètres de hauteur, fait près de 14 mètres de circonférence et aurait 1200 ans. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le gamin est très impressionnant, même Mister K fait pâle figure à côté (c’est dire ! ;o))

IMG_0742

IMG_0748
Coucou Miss K !

La fin de journée approche et il est temps de gagner la côte Est du Northland.

Les paysages magnifiques défilent et nous voilà à Paihia, petite station balnéaire où nous allons poser nos valises pour deux jours. Si Paihia est au bord de la mer, notre lodge est situé sur les hauteurs. Et à Paihia, c’est un peu comme à Auckland, si tu ne maîtrises pas le démarrage en côte, t’es mort ! Et à ce rythme là, le moteur risque de ne pas la faire longue…!

Heureusement, nos hôtes Allan et Mike sont là pour nous accueillir, et la montée – même si plus que périlleuse – valait la peine ! Une vue incroyable sur la Bay of Island depuis notre lit et notre baignoire. Sympathique soirée en perspective.

IMG_0771

IMG_0778

IMG_0774
Malheureusement, il faut redescendre pour manger ! Et qui dit redescendre, dit remonter ! Tant pis, notre estomac nous rappelle à l’ordre et nous prenons la direction du centre ville à la recherche de nourriture locale.

Nous nous attablons dans un restaurant au bord de l’eau et grâce aux précieux conseils d’une serveuse française, Mister K échappe à la panse de porc et aux joues de boeuf. Malgré la magnifique vue sur la baie depuis notre table, l’appel de la baignoire se fait ressentir pour voir le jour se coucher à l’horizon. Le pied !
La nuit s’annonce bonne !

Notre logement du jour : Tarlton’s Lodge (Les propriétaires ont changé depuis notre passage)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.