Curio Bay, le 19 décembre 2010

Réveil en douceur dans notre lit plus que King size. Le temps est au brouillard et la mer est agitée.
Petit déjeuner tranquille face à la mer avant de prendre la route et d’entrer véritablement dans les Catlins qui semblent encore endormies en ce dimanche matin. Nous roulons ainsi plus de 35 minutes sans croiser la moindre voiture. Nous aurons d’ailleurs l’occasion de constater tout au long de la journée que cette région, qui s’étend sur une centaine de kilomètres, est assez isolée, ne disposant que de rares commerces et de deux pompes à essences distantes de plus de 50 km.
Nous marquons un premier arrêt aux Matai Falls, série de cascades, que nous atteignons après une quinzaine de minutes de marche. Les premiers touristes commencent à faire leur apparition.

IMG_2715

Ils se feront plus nombreux encore aux Purakaunui Falls, notre deuxième arrêt, considérées comme les plus belles chutes de la région. Nous ne les avons pas toutes faites, mais nous pouvons effectivement dire que ces chutes en terrasses valent le déplacement.

IMG_2719
Nous poursuivons notre découverte des Catlins par un arrêt à Surat Bay qui abrite une colonie de lions de mer. Malheureusement, une fois encore, après avoir arpenté la plage de long en large, nous devons constater qu’il n’y a personne au rendez-vous. Il est vrai que le temps plutôt nuageux n’incite probablement pas nos amis des mers à venir se prélasser sur la plage.

Nous repartons donc bredouille tenter notre chance à Nugget Point où nous devrions pouvoir observer une colonie d’otaries. Malgré le brouillard omniprésent, nous parvenons à distinguer plusieurs otaries dans les rochers, dont certaines n’hésitent pas à défier les lois de la gravité en adoptant des positions pour le moins acrobatiques sur les parois assez abruptes.

IMG_2740

IMG_2734
Nous passons notre chemin et nous arrêtons à Kaka Point.

IMG_2745

Nous en profitons pour manger dans un petit bar/restaurant qui doit être le seul à des kilomètres à la ronde. Et c’est une nouvelle fois l’occasion pour nous de constater que les gens du sud ont un accent encore plus incompréhensible. Après avoir vainement tenté de faire comprendre à la patronne plutôt âgée que nous souhaitions deux ‘Diet coke’ pour accompagner notre repas, en désignant la bouteille en question à travers la vitre du frigo, nous nous sommes résignés à boire la bouteille de Sprite sur laquelle elle venait – après plusieurs tentatives infructueuses – de poser sa main.
Après ce petit repas, nous quittons les Catlins et nous dirigeons vers Dunedin, l’une des principales villes du Sud dont le nom n’est autre qu’Edimbourg en gaélique et dont la structure et les noms des rues ne sont pas sans rappeler l’Ecosse. Dunedin se caractérise également par ses rues extrêmement pentues. Inutile de vous rappeler la formule (mais on le fait quand même ! ;o) : à Dunedin, si tu ne maîtrises pas les démarrages en côte, t’es mort. Mister K a manifestement bien assimilé ses précédentes expériences, et nous parvenons à garer notre Kiwi car sans traumatisme majeur pour l’une ou l’autre partie.
Fin d’après-midi culturelle en perspective avec la visite de la Brasserie Speights ‘Pride of the South’. Nous partageons la visite avec un Américain de Seattle dont le grand-père est belge et qui a toujours de la famille du côté de Biesme (Mettet) qu’il visite chaque année. Le monde est petit ! La visite est très intéressante, mais nous avons par moment un mal fou à suivre notre guide dont le débit est assez impressionnant. Heureusement, notre nouvel ami américain – qui a déjà vécu plusieurs années en Nouvelle Zélande auparavant – est là pour nous apporter quelques précieuses références culturelles néo-zélandaises qui nous font défaut, notre guide semblant quant à lui plutôt amusé par le fait qu’on ne comprenne rien. La visite se termine par une dégustation tant attendue. Nous passons chacun à notre tour derrière les pompes à bière pour remplir notre petit verre. Cinq bières sont à goûter, en plus d’un cidre à la pomme ! Miss K abdique après deux essais, au grand désespoir du guide qui ne comprend pas qu’on ne puisse pas apprécier ses bières. Mister K est plus courageux et va jusqu’au bout de la dégustation, sans grande conviction. Force est de constater que rien ne vaut une bonne bière belge.

IMG_2750
Une fois la dégustation terminée, nous prenons la direction de la Péninsule d’Otago située aux portes de Dunedin. Nous logeons à Broad Bay, au coeur de la péninsule. Les propriétaires sont très sympathiques et notre cottage l’est tout autant.

IMG_2756

IMG_2754

Si les Catlins étaient isolées, la péninsule l’est également, mais dans une moindre mesure puisqu’elle ne dispose d’aucune pompe à essence, d’aucune facilité bancaire, et de deux petites supérettes seulement. Nous trouvons cependant de quoi souper dans l’un des rares restaurants du coin, plutôt chic à vrai dire, mais à des prix tout à fait raisonnables pour nous, européens. Nous y mangeons divinement bien et local (agneau et saumon néo-zélandais).
Retour au cottage pour une petite séance de relaxation dans le spa avant un repos bien mérité.

Notre logement du jour : Belbird Cottage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.