La meeeeeeeeeeeeeer ! s’écrie Mini K, aussitôt notre destination révélée. Et on devine dans ses yeux des images de pelle, de seau, de bottes, de pieds dans l’eau, …

Nous prenons la route peu après midi en ce vendredi 11 décembre. Direction Audinghen et le joli petit gîte découvert il y a deux ans à l’occasion de l’anniversaire de Miss K.

Il pleut, il vente, et Mini K semble bien décidé à ne pas fermer l’œil du trajet, trop excité sans doute par la perspective de nouvelles aventures et des retrouvailles avec la Team HS et la Team CDC.

Nous profitons de notre avance pour marquer un arrêt à Wissant, histoire de se dégourdir les jambes et de saluer une première fois la mer avant qu’il ne fasse noir. Si le vent ne fait pas notre affaire et nous pousse à nous emmitoufler dans nos habits d’hiver, il fait le bonheur des quelques (kite-)surfeurs que nous passons un long moment à observer. Rajoutez au tableau un tractopelle et un camion-benne qui manœuvrent sur la plage pour déplacer du sable, il n’en faut pas plus pour faire le bonheur de Mini K !

IMG_5222

De Wissant en tant que tel, nous ne retiendrons à vrai dire pas grand-chose, si ce n’est cette impression d’une station un peu vieillotte et délaissée sous la grisaille de cette fin de journée…

Il nous faut tout au plus une petite demi-heure de route avant de glisser la clé dans la porte du Shamrock. Le temps de nous poser, de vider la voiture, de retrouver nos marques et d’allumer un feu, et voilà que le reste des troupes arrive au compte-goutte. Une délicieuse lasagne partagée et nous rejoignons nos quartiers.

Réveil en douceur le samedi, sans programme établi pour la journée. Petit tour ravitaillement à la boulangerie pour Miss K et Mini K tandis que les autres paraissent encore un peu au lit.

Nous décidons ce matin de délaisser les caps (découverts il y a deux ans) et de pousser une pointe jusqu’à Ambleteuse et son fort, comme posé sur la mer. Malgré la fine bruine et le vent, nous partons explorer les alentours du fort dans l’idée de rejoindre les dunes toutes proches. Nous croisons l’un ou l’autre bunker sur notre chemin et le petit sentier sablonneux se fait par moment plutôt marécageux.

IMG_2235

Mini K gambade au milieu des herbes dans sa combinaison jaune en s’écriant ‘C’est gaiiiiiiiiiiiiii !’, se prend les pieds dans les herbes, tombe et se relève, ‘C’est gaiiiiiiiiiii !’. On le sent clairement heureux d’être là et de pouvoir se défouler.

IMG_2231

IMG_2237

IMG_2240

Plus nous progressons, plus il nous faut nous rendre à l’évidence, nous ne parviendrons pas à rejoindre les dunes les pieds secs vu la ‘rivière’ que nous longeons depuis un moment, sans trouver le moindre endroit où la traverser. Nous rebroussons donc chemin jusqu’au fort et décidons d’aller tâter du galet sur la petite plage d’à côté.

La mer, passablement agitée, déplace les galets dans un grand va-et-vient assourdissant tandis que les vagues les plus fortes viennent nous lécher les pieds. Nous passons un long moment à la contempler, à l’écouter, à farfouiller dans les galets à la recherche du coquillage ou de la pierre qui fera la différence.

IMG_2241

IMG_2245

Avant de rentrer nous mettre au sec et de prendre des forces pour entamer l’après-midi.

IMG_2045

Pour le coup, la météo n’est pas très inspirante et n’invite pas vraiment à la longue promenade. Nous mettons donc le cap sur Boulogne-sur-Mer pour aller visiter le Nausicaa.

La route vers Boulogne longe la mer et nous permet de distinguer les voiles des kite-surfeurs qui doivent être aux anges vu les vagues et le vent.

Une fois à destination, le temps semble s’être adouci et nous en profitons pour marcher sur la digue tandis que Mister K et Mini K se lancent dans la construction de châteaux sur la plage.

 IMG_5226

C’est la file quand nous arrivons à l’entrée du Nausicaa et l’audacieux Mister K parvient à décrocher des billets ‘famille’ pour tout le monde (ne sommes-nous pas, après tout, tous frères et sœurs ? :o)). Par contre, il faudra repasser pour les consignes (fermées suite à la menace terroriste) et se coltiner nos chauds manteaux d’hiver pendant la visite.

Nous progressons ainsi le long du parcours, passant d’un aquarium à l’autre, d’un univers à l’autre pendant près de 2 heures. Mini K, plutôt intéressé au début, montre rapidement des signes de bougeotte (la faute à pas de sieste) et délaisse quelque peu les poissons avant de retrouver tout son intérêt près des lions de mer. Dommage que nous ayons raté leur nourrissage !

FullSizeRender
Quand on vous dit qu’on trouve de drôles de poissons au Nausicaa… ;o)

La nuit tombe déjà quand nous quittons le Nausicaa et nous rentrons juste à temps pour assister au tirage des équipes pour l’Euro de football. Il y a les déçus qui trouvent que le groupe est trop difficile, les satisfaits qui y voient autant de défis à relever, ceux (celui ;o)) qui courent partout et ceux (celles ;o)) qui s’en moquent.

Je ne sais pas vous, mais le grand air nous a donné faim ! Nous nous attablons tous autour d’une bonne raclette traditionnelle. Pas très local, avouons-le, mais cette demi-roue de fromage suisse est fichtrement bonne avec quelques pommes-de-terre presque cuites ;o) et un peu de charcuterie !

Petite promenade digestive dans le village pour les uns, pause-fauteuil pour les autres et nous terminons la soirée sur une petite partie de Times Up pimentée avant d’aller nous coucher, fatigués.

Mini K se montre un rien plus matinal en ce dimanche. Pas évident de se faire discrets dans une maison de bois aux planchers ‘transparents’. ;o)

Cette fois, c’est Mister K qui relève la mission boulangerie avec Mini K, le temps que le reste de l’équipe se prépare et entame lentement mais sûrement la mission bagages.

Destination du jour, Le Touquet et son marché de Noël. C’est qu’on aurait presque tendance à oublier que les fêtes de fin d’année approchent vu les températures clémentes !

Après une petite heure de route, nous atteignons Le Touquet et laissons la voiture à proximité du Casino. Voilà une petite ville côtière bien coquette dans ses habits de fête ! Pour le coup, on est même dans une petite station plutôt chic (ne dit-on d’ailleurs pas Le Touquet-Paris plage ? ;o)). Les petits chalets du marché de Noël ne sont pas encore ouverts et le carrousel ne tourne pas encore, au grand dam de Mini K qui se voyait déjà y faire un tour ! Nous trouvons rapidement le centre-ville et ses petites rues aux boutiques qui attirent le regard. Des boulangeries aux devantures alléchantes, des restaurants, du monde mais pas trop.

Nous trouvons assez facilement le marché de Noël niché sous les halles du marché couvert. Un marché de Noël plutôt traditionnel et qui se laisse agréablement parcourir. Nous devons toutefois revoir nos projets d’y manger un bout, faute de denrées consistantes à se mettre sous la dent.

Nous poursuivons donc notre exploration et poussons une pointe jusqu’à la digue qui se révèle pour le moins décevante… Les immeubles du front de mer constituent une barre architecturale particulièrement disgracieuse où les maisons traditionnelles se mêlent aux immeubles de bêton plus ou moins bien entretenus… De grands parkings bordent la plage désertée vu la grisaille et un vaste parc aquatique littéralement ensablé.

Nous ne nous attardons pas et replongeons aussitôt dans l’ambiance plus festive du centre-ville où nous trouvons rapidement à manger, malgré l’heure déjà avancée.

Nous reprenons ensuite, repus, la direction de la voiture, non sans avoir préalablement marqué une halte au carrousel qui fonctionne à présent. (Quelque chose me dit que les carrousels sont un peu le fil rouge de nos voyages à présent ! :o))

La team HS reprend la route vers la Belgique tandis que nous retournons au gîte ranger les dernières affaires et refermer la porte sur ce week-end pluvieux…mais heureux !

One thought on “Entre deux caps pour passer un cap!

  1. Belle plume, Miss K! J’attends la suite des aventures de la famille K avec impatience!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *