Nous ouvrons un oeil vers 8h15 en ce lundi de Pentecôte, après une dernière bonne nuit dans le camping car… C’est fou comme le temps est passé vite ! Alors que nous venions ces derniers jours de trouver notre rythme de croisière, il nous faut déjà envisager le retour… Un détournement de camping car est envisagé, mais à 549€ les indemnités de retard par 24h, nous décidons de rentrer quand même…

Nous prenons le temps de déjeuner, de ranger un peu et profitons également des installations du camping pour faire les vidanges d’usage. Tout ce qui est fait ne sera plus à faire ce soir quand nous rentrerons.

Mini K observe le tout attentivement et en profite pour se dégourdir les jambes et pour aller saluer une dernière fois les moutons.

Il est 10h15 quand nous quittons les lieux pour une journée de route vers la maison. Nous délaissons rapidement les petites routes de campagne pour des routes nationales et autoroutes plus roulantes.

Nous sommes cependant une nouvelle fois ralentis à l’approche de Londres. Petit pause de midi de 12h20 à 13h15, histoire de profiter d’un dernier repas avant la grande traversée. Fish&Ships au menu. Avec des petits pois. Les anglais ne sont pas vraiment les rois de la gastronomie, mais ça passe…

Vient l’heure de la sieste pour Mini K et pour Miss K, mais Mister K veille et accélère quelque peu la cadence pour s’assurer une arrivée à Douvres dans les temps.

Nous arrivons vers 15h35 pour le bateau de 16h (pour l’heure d’avance, on repassera ! ;o)) et filons nous ranger dans la ligne 34 (les joueurs de Lotto suivent toujours ? ;o)).

Miss K part en quête d’une éventuelle boîte aux lettres pour poster ses cartes, mais revient bredouille (la loose…).

Cette fois, l’ambiance est plutôt calme sur la ligne de départ. Tout juste une Rolls Royce garée dans la ligne d’à côté et qui attire les curieux. Et les retrouvailles avec nos voisins Belges, Allemands, Néerlandais ou Français que nous n’avons croisés qu’en de très très rares occasions au Pays de Galles.

Adieu vaches, moutons, chevaux et verts pâturages !

Nous embarquons finalement assez vite et nous retrouvons à l’étage des camions, coincés près de la porte. On paraît d’un coup bien petits dans notre camping car !

Le bateau est bondé, le retour de long week-end n’y est sans doute pas étranger. Nous passons un peu de temps sur le pont avant de descendre. Petit passage à la réception où la réceptionniste accepte de poster les cartes de Miss K. Mini K semble impatient de rejoindre l’aire de jeux où règne un certain chaos vu le nombre d’enfants présents.

Miss K se pose un peu pendant que Mister K veille sur sa progéniture. Petite collation et errance sur le bateau avant un arrêt au Luna Park où Mister K entraîne Mini K dans une folle course de voitures ! Non, n’appelez pas tout de suite le SAJ, c’est juste pour faire semblant ! Mais on ne doit quand même pas être loin du niveau d’excitation précédant la balade en petit train (pour les deux du premier rang qui ont suivi ;o)) !

Nous retournons goûter au chaos de l’aire de jeux où deux rouquins un peu trop grands pour se trouver là sèment la terreur. A se demander comment ils n’ont pas fait de « victime ». Mini K s’en moque, il passe d’une activité à l’autre avec un bonheur non dissimulé.

Et voilà que nous accostons à Dunkerque à 18h30 et qu’il nous faut déjà rejoindre les bas-fonds du bateau. Miss K dégaine son spray nettoie-tout et son éponge pour s’attaquer au coin cuisine, toujours désireuse de gagner du temps. A peine l’éponge posée, nous pouvons repartir pour deux petites heures de route.

Mamy C est appelée à la rescousse pour gérer Mini K à notre arrivée pendant que nous astiquons le camping car avant de le rendre. Le monsieur nous avait dit avant le départ qu’il fallait compter une heure pour l’extérieur et une heure pour l’intérieur et il n’a pas menti ! La bête semble en bon état, à l’exception d’une griffette sur le rétro gauche, et nous nous posons – enfin – vers 23h.

La journée a été longue et c’est avec plaisir que nous retrouvons notre lit, même si Miss K aurait bien dormi une dernière nuit sur la petite couchette du bas…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.