Lundi 15 août 2016

 

Réveil bien à notre aise pour la fin de notre étape munichoise. Le temps de filer sous la douche, de boucler les bagages et de charger la voiture, et nous voici partis en quête d’un petit déjeuner.

 

Le 15 août étant également férié en Allemagne, nous nous dirigeons vers la gare pour augmenter nos chances de trouver à manger et décidons d’aller déguster nos pains au chocolat sur un banc du château de Nymphenburg, à défaut d’avoir pu le découvrir hier soir.

 

Pour le coup, on peut dire que c’est un beau château, dont les jardins ne sont pas sans nous rappeler ceux de Versailles, en un rien plus modestes toutefois. Nous prenons le temps de les parcourir et apprécions pleinement la fraîcheur des bois ombragés.

Nous flânons ainsi une bonne heure et demie avant de reprendre la route. C’est qu’il faut encore près de cinq heures pour rejoindre Ljubljana.

Le GPS décide de nous faire découvrir la campagne allemande et voilà que la pluie s’invite au programme. Une bonne grosse pluie bien lourde qui nous fait d’un coup perdre quelques degrés.

 

Nous nous arrêtons sur une aire proche de la frontière autrichienne pour manger et acheter la vignette, avant d’entamer la traversée de l’Autriche. La circulation se fait de plus en plus dense et la pluie ne se calme que lorsque nous passons dans les tunnels…

Et en parlant de tunnels, il faut – en plus de s’être acquittés de la vignette – payer pour en emprunter certains ! La bonne blague…

 

L’Autriche, pour le peu que nous l’ayons aperçue, donne envie de revenir. Des paysages verdoyants, la nature et les montages à perte de vue, de beaux chalets disséminés à travers le paysage… Dommage que la pluie battante ne nous permette pas de l’apprécier comme on le voudrait.

 

Mini K et Miss K siestent pendant que Mister K tient la barre et nous marquons un nouvel arrêt, une fois les troupes réveillées, pour prendre un petit goûter et acheter la vignette slovène.

Nous qui pensions avoir tout vu avec les Autrichiens et leurs tunnels payants, nous voilà bien resservis ! En Slovénie, on paie les tunnels aussi ! En plus de la vignette !

 

La pluie a cessé de tomber et nous roulons encore une bonne heure après la frontière avant d’atteindre enfin Ljubljana et notre location AirBnb.

Jana nous attend avec son grand bouvier bernois, au plus grand désespoir de Mini K qui se fait d’un coup bien discret. ;o) Nous nous posons sur la terrasse avec un schnaps maison et Jana nous fournit toutes les informations dont nous pourrions avoir besoin sur la ville et ses facilités. La maison n’est ni grande ni moderne, mais elle fera parfaitement l’affaire pour deux nuits.

 

Il nous reste à présent à prendre possession des lieux et à relever un défi de taille…trouver à souper un 15 août alors que tous les magasins sont fermés…

 

Nous partons à pied dans l’espoir de trouver une table dans un restaurant voisin, mais il est déjà fermé. Il ne nous reste plus que la solution du centre-ville. Et nous décidons de mettre directement la barre haut en visant le restaurant du château, au sujet duquel Mister K a trouvé de bons commentaires sur Internet. Et nous ne sommes effectivement pas déçus ! Situé au cœur du château, l’endroit est plutôt chic et les tables très prisées (d’autant que la terrasse est fermée vu l’orage imminent). Nous nous installons dans un coin et dégustons des plats slovènes traditionnels dont nous serions bien incapables de vous répéter le nom. ;o)

 

Mini K, ivre de fatigue, ne tient plus en place, et nous ne tardons pas à rentrer nous coucher, non sans avoir au passage apprécié quelques vues sur le château illuminé.

 

Allez, tous au lit ! On vous emmène visiter la ville demain !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.