Lundi 22 août 2016

 

Réveil matinal dans notre petite chambre de l’hôtel Astoria, c’est que les rideaux laissent pas mal filtrer la lumière… Nous n’en sommes prêts que plus tôt et descendons nous régaler d’un délicieux petit déjeuner. On se fait vite un petit pique-nique en stoemelings, mais chuuuut, ça reste entre nous ! ;o)

 

Notre arrivée à Bled marque une transition entre le volet ‘urbain’ et le volet plus nature de notre voyage.

Nous allons dès aujourd’hui partir à la découverte de Bohinj et de son lac, bien moins touristique que le lac de Bled. Mais nous décidons de débuter la journée en prenant un peu de hauteur.

 

Nous empruntons pour ce faire un téléphérique qui nous dépose à la station de ski du Mont Vogel pour profiter de la fraîcheur des montagnes en cette journée qui s’annonce une nouvelle fois plutôt chaude. Mieux vaut ne pas oublier son pull, vu les quelques degrés perdus durant la montée (+/- 1000 mètres de dénivelé) et le vent qui nous attend de pied ferme à l’arrivée ! ;o)

À l’arrivée du téléphérique, deux options sont envisageables : poursuivre à pied ou emprunter un télésiège. Nous optons pour la première et partons à pied à l’assaut de la montagne, jusqu’au terminus du télésiège ! Pour grimper, ça grimpe ! ;o)

Mini K tient bon, du haut de ses petites jambes, et termine même l’ascension en tête ! Il faut dire qu’une compotine était en jeu pour le premier arrivé ! (comme on est ! ;o)

Et petite surprise au sommet, nous sommes accueillis par un troupeau de moutons qui paît paisiblement le long du chemin…

Nous nous posons sur un banc pour grignoter quelques fruits secs et grimpons sur une butte voisine dans l’espoir d’assister à l’envol de parapentistes, mais ils ne sont pas au rendez-vous…

Nous poursuivons donc la promenade avec pour objectif une boucle qui doit nous ramener au sommet du téléphérique pour redescendre. Malheureusement, notre carte n’est pas suffisamment précise et ne spécifie pas le niveau de difficulté. Faute de fléchage clair et vu le parcours de plus en plus ardu, nous décidons de ne pas tenter le diable et de faire demi-tour.

Et voilà la troupe de joyeux marcheurs qui improvise une halte dans un petit ‘refuge’ à l’abri du vent pour casser la croûte avec une bonne soupe aux légumes bien chaude. Avant d’entamer la descente !

C’est souvent dans la descente qu’on prend conscience de la difficulté de la montée (c’était la minute philosophique ! ;o) Mais nous sommes plein d’énergie et la bonne humeur est au rendez-vous. Tout comme les moutons que nous retrouvons un rien plus bas, suivis de près par un troupeau de chèvres bien curieuses qui donnent quelques frayeurs à Mini K.

Alors que nous entamons la dernière montée vers la station de téléphérique, une tyrolienne nous apporte une distraction bienvenue, et nous restons quelques instants à observer les courageux se lancer dans le vide. Avant de profiter nous-même de quelques petits jeux d’équilibre et autre au sommet.

 

Nous avons ainsi gambadé une histoire de 5km dans la montagne, avec près de 200 mètres de dénivelé. C’est peut-être un détail pour vous, mais pour Mini K ça veut dire beaucoup ! ;o)

 

Et nous voici déjà dans le téléphérique du retour, avec sa vue panoramique sur le lac de Bohinj. C’est qu’on se verrait bien s’y baigner vu la chaleur ambiante une fois de retour à terre.

Miss K a justement repéré une petite plage ce matin en passant où nous nous arrêtons pour apprécier au mieux ce lac à l’eau limpide entouré de montagnes. Ils ont même prévu une petite cabine pour permettre à Mister K d’enfiler son maillot (Mini K ne s’embarrasse pas de cabine pour sa part, et Miss K rechigne à immerger son corps dans de l’eau si froide ! ;o)).

 

Nous posons nos affaires sur un banc qui n’attendait que nous et c’est parti pour la baignade en compagnie de quelques poissons. Mini K est déchaîné. Peu importe la température de l’eau, tant qu’on peut se défouler !

Nous profitons une petite heure de ce petit coin de paradis avant de rejoindre le centre de Bohinj pour un autre point de vue sur le lac et un petit goûter. On va éviter de vous refiler l’adresse où nous avons goûté, les gâteaux (dont le célèbre gâteau de Bled testé par Mister K) semblent tout droit sortis du congélateur et le cocktail de Miss K s’apparente plus à un jus de fruit qu’à autre chose. C’est vrai qu’à 3,90€, il faut bien oublier l’un ou l’autre ingrédient pour rentrer dans ses frais ! ;o)

Le célèbre gâteau de Bled !

 

Dans un grand élan de gentillesse parentale et pour féliciter Mini K d’avoir si bien marché et passé une belle journée, Miss K décide d’aller avec lui choisir une petite épée en bois (vous savez, celle qu’il nous réclame depuis le château de Predjama – ici ) chez un vendeur qu’il avait repéré en passant le matin (pour sûr, nous n’avons aucun doute sur ses capacités visuelles ! ;o)).

Alors que tout laissait penser de loin à un artisan vendant de beaux produits en bois locaux sous sa tente, Miss K découvre une vieille dame qui vend des brols made in chépakoi.

Trop tard… Mini K a repéré les épées. Pire encore, il veut une hache ! Une hache !?!?! Miss K déploie tous les arguments possibles, mais rien n’y fait. Et la vieille en rajoute une couche en sortant d’autres haches plus hideuses encore. Le piège se referme et voilà Miss K qui ressort avec un Mini K fier comme un paon avec sa petite hache. N’est-ce pas là l’essentiel ?

 

Une petite pause photo plus tard, nous reprenons la route de Bled et décidons – à peine la voiture garée – de repartir promener autour du lac, sous le soleil cette fois !

Une petite marche apéritive pour s’ouvrir l’appétit avant de retourner souper à l’hôtel. Les élèves de l’école hôtelière de Bled, en charge de réaliser le buffet, ont une fois encore superbement travaillé. Et c’est repus que nous allons nous coucher !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.