Dimanche 14 août 2016

 

Réveil matinal du côté de Munich. Ou les joies des chambres partagées en vacances ! ;o)

 

Nous déjeunons en ville dans un café de la gare, histoire de prendre des forces pour la journée. Il est à peine 9h30, mais le soleil brille et fait déjà grimper le mercure !

 

Rapide passage par l’office du tourisme pour glaner quelques informations afin de structurer au mieux notre journée. Nous décidons de nous lancer d’emblée dans le vif du sujet : le parc olympique !

Situé à seulement 4km du centre-ville, il nous faut 2 métros et un petit quart d’heure pour le rejoindre. Le métro munichois, délicieusement vieillot, vaut le coup d’œil. ;o)

 

Dès la sortie du métro, notre regard est attiré par les immenses bâtiments du groupe BMW. Nous repérons rapidement un plan du site, grimpons sur une butte pour une vue plus aérienne et apercevons la tour olympique et les contours du stade.

Si le parc est plutôt calme au début, il s’anime rapidement avec l’ouverture de la fête foraine. C’est le Sommerfestival (grande fête foraine) qui bat son plein. Voilà de quoi faire tourner la tête de Mini K qui se voit promettre un tour de carrousel s’il est bien sage… Top défi ! ;o)

 

Nous poursuivons notre promenade et apercevons rapidement… le petit train ! Mister K a l’œil qui brille à sa simple évocation ! Mais que choisir… ? La boucle de 20 minutes ou le tour de 90 minutes avec visite guidée des sites olympiques ?

La patience de Mini K ayant ses limites, nous décidons d’opter pour le tour de 20 minutes. Nous nous attablons donc un moment pour patienter avant le grand départ.

 

Le petit train, c’est un truc de touristes, mais tout le monde aime ça (oui, même vous, avouez! ;o)), et nous avons appris pas mal de choses, en plus de faire le tour (sans débarquer) des principaux sites olympiques. Et comme on a fait le pari fou de laisser la poussette dans la voiture, c’est l’occasion rêvée pour Mini K de recharger ses batteries !

 

Il est midi quand le petit train atteint son terminus. Et après cette petite entrée en matière, nous décidons d’aller voir de plus près le fameux stade olympique ! Ce dernier présente la particularité – comme certains autres sites – de n’être que partiellement visible en surface et à 2/3 ‘enfoui’ dans le sol.

Nous décidons d’emprunter la voie classique et d’en faire le tour en longeant partiellement les gradins. D’autres optent pour une visite plus aérienne et grimpent sur le toit pour redescende ensuite en tyrolienne !

Nous y passons ainsi près d’une heure et bouclons notre expérience par un petit film retraçant l’histoire des Jeux olympiques de 1972. Plutôt intéressant !

Nous quittons le stade, repassons par la fête foraine où Mini K décide de faire un tour de carrousel sur un camion de pompier, et passons admirer la piscine olympique. Et dire que tous ces sites datent de 1972 (ou avant) et qu’ils sont pour la plupart toujours en bon état de fonctionnement aujourd’hui!

Après tant d’aventures, nous nous posons pour un petit repas au pied de la tour olympique. Mini K est ravi de découvrir le coin des jeux destinés aux enfants et nous de nous poser un peu à l’abri du soleil. Par contre, autant vous prévenir de suite que le prix des boissons est totalement excessif! À 3,20€ la petite bouteille d’eau, nous regrettons vite de n’avoir pas emporté notre gourde!!

 

Nous nous promenons encore un moment, mais décidons de regagner lentement mais sûrement le métro, non sans avoir préalablement poussé les portes du BMW-Welt, sorte de grand showroom à la gloire de BMW (dont le siège central est situé à deux pas).

Mini K reste sur sa faim à l’étage du bas, la plupart des voitures sont fermées et ne peuvent être admirées que de l’extérieur. Mais ça devient intéressant à l’étage où sont exposées les motos, où Mini K se fait un malin plaisir de tester le confort allemand, sautant d’une moto à l’autre à ne plus savoir où donner de la tête !!!

Il est grand temps de rejoindre le métro, car la journée n’est pas terminée… Nous avons en effet prévu de pousser une pointe jusqu’aux aux jardins anglais (Englischer Garten), que nous atteignons après quelques arrêts de métro et 2-3 détours, dont un par une plaine de jeux, pour le plus grand plaisir de Mini K ! ;o)

Véritable poumon vert au cœur de Munich, le parc grouille de partout en ce beau dimanche ensoleillé. Nous nous joignons ainsi à la vague de promeneurs et progressons sans réel objectif. Enfin si… il nous faut trouver à boire et une petite collation !

Nous trouvons notre bonheur à un kiosque, il ne nous reste plus qu’à trouver un banc pour nous sustenter !

 

Nous nous laissons guider par un air de musique et découvrons rapidement un gigantesque Biergarten au beau milieu du parc ! Bonheur ! Imaginez plutôt un orchestre Oberbayern et des centaines de bancs, de tables et de gens attablés face à une chope (d’un litre ou d’un demi-litre) ou face à une choucroute, le tout dans une ambiance plus que détendue.

Nous nous plaçons donc stratégiquement à proximité de la plaine de jeux pour permettre à Mini K de se défouler un peu, pendant que Mister K se plie aux coutumes locales. C’est bon, tellement bon qu’on y resterait des heures !!!! Mais il nous faut encore remplir un objectif avant de quitter le parc…partir en quête de la vague!

 

Oui, vous avez bien lu : une vague très appréciée des surfeurs se cache dans les jardins anglais. Nous repérons la rivière, observons les nombreux baigneurs qui se risquent à affronter son courant malgré l’interdiction de se baigner et découvrons bien vite ce phénomène pour le moins surnaturel.

Au beau milieu du parc, en plein cœur de Munich, des surfeurs testent leur équilibre sur LA vague… Surprenant ! Nous les observons un moment avant de poursuivre notre route en quête du métro.

Nous peinons à le trouver et décidons finalement – sur les conseils d’un policier – de rejoindre la ville à pied. Ce qui nous permet de découvrir un autre petit parc particulièrement agréable où s’affrontent des joueurs de pétanque.

L’ambiance y est tellement paisible que nous décidons de chercher à souper dans le coin. Et c’est ainsi que nous atterrissons à la terrasse d’un bar-restaurant-club branché où nous trouvons de quoi nous restaurer à très bon prix. Mini K est pour sa part ravi de trouver sur la table des jolies lunettes oranges offertes aux clients. Voilà de quoi l’occuper un peu, en plus d’observer les bolides qui passent en trombe sur l’artère voisine. ;o)

Une fois le repas terminé, nous oublions l’idée d’aller admirer le coucher du soleil sur le château de Nymphenburg et décidons de rejoindre le centre-ville à pied pour aller prendre le tram et rentrer à l’hôtel.

 

Croyez-le ou pas, Mini K tient toujours debout! Et nous nous délectons de ses monologues et prétendus coups de téléphone à la police/aux pompiers/aux ambulanciers pour venir nous chercher tant nos jambes sont fatiguées. De toute façon, personne ne répond, ils sont tous devant LE match (finale de la super coupe d’Allemagne qui voit s’affronter Dortmund et le Bayern de Munich) et nous rejoignons vite l’hôtel pour en faire de même, avant un repos bien mérité !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.